Première moisson pour le concours Agri-innovation

29 juin 2020
Agriculture et horticulture

Les lauréats du concours de la nouvelle plateforme Agri-innovation sont désormais connus. 
Compte tenu des circonstances liées à la pandémie de Covid-19, le jury composé de personnalités d’horizons différents s’est réuni par visioconférence et a décerné 5 prix ainsi qu’une mention spéciale. 

Les lauréats se voient attribuer un montant de 2000 euros et peuvent compter sur un coaching personnalisé de leur projet par la suite.

Agri-Innovation est une initiative d’Accueil Champêtre en Wallonie et de la Coopérative Cera en partenariat avec CBC et La Foire de Libramont. 


Les 5 lauréats :

  • Epis de Hesbay : une filière céréales panifiables (Geer)

Epis de Hesbaye est un projet de création d’une nouvelle filière de céréales panifiables, en circuits-courts et qui regroupe 4 agriculteurs de la Hesbaye liégeoise. 
Rassemblés par le GAL Jesuishesbignon.be, ils ont décidé d’unir leurs forces pour proposer une gamme variée de farines fermières et recréer une filière complète de valorisation de céréales panifiables, de la culture à la farine.  Le plan de culture est établi de concert par les 4 agriculteurs du groupement, ce qui permet de limiter le risque d’incident climatique (grâce à la répartition géographique). Le projet favorise la diversification des grandes cultures hesbignonnes en valorisant les céréales panifiables peu développées sur le territoire tout en permettant d’améliorer les revenus sans un changement radical des pratiques et investissements importants. Epis d’Hesbay travaille sur l’aménagement d’un local de reconditionnement, la recherche de nouveaux débouchés et d’une plus grande la visibilité du projet.

  • Filière Œufs de pâturage (Sprimont)

La filière Bio connaît un succès grandissant, plus particulièrement celle de œufs à partir de poulaillers mobiles! Le nombre de poulaillers mobiles est en croissance mais, vu le mode extensif de ce type de production, une meilleure synergie entre les producteurs s’impose. Le projet prévoit dès lors de se fédérer, de créer une charte encadrant ce mode de production et de proposer un « centre d’emballage mobile » sous forme de camionnette. Un outil indispensable qui, outre de mirer, trier et marquer les œufs, permettra de réaliser des tournées chez les membres, de mutualiser les œufs et de les (re)distribuer notamment en période de renouvellement des lots de poules.

  • Les Chips de Lucien des Ateliers de la Pomme de terre (Mettet) 

Trois cousins agriculteurs qui s’unissent pour … fabriquer des chips à la ferme ! Une première européenne. Et mise en place d’une culture de colza dont l’huile, extraite localement, permettra de cuire à basse température afin d’éviter la formation d’acrylamide et de répondre aux nouvelles exigences européennes en la matière. Qui aurait cru, lors de la première visite d’Agri-Innovation en novembre 2019, que le projet connaîtrait une progression fulgurante sur quelques mois… pas même les trois cousins ! Les Chips de Lucien (du prénom du grand-père) se présentent sous quatre goûts différents, 100% naturelles et sans exhausteurs de goûts ! Une « Success Story » inspirante !

  • Ferme de Froidefontaine (Havelange) : la pépinière d’entreprises rurales ! 

La Ferme de Froidefontaine a fait le pari de trouver un modèle économique selon lequel des petits acteurs économiques de la ruralité se développent et survivent économiquement à l’heure où la tendance généralisée est à l’industrialisation et à la pression sur les prix de vente. Si actuellement la pépinière accueille une petite dizaine de projets très variés, la Ferme de Froidefontaine peut en regrouper entre 15 et 20 sur ses terres et dans les bâtiments et développer un modèle basé sur deux principes : la stratégie circuit-court et la mutualisation des coûts. Pour cela, la ferme offre un panel de services aux producteurs et artisans : accès à la terre, développement d’un canal de vente, accompagnement des projets, recherche de financement, des services back office (gestion administrative, financière, …), recherche de synergies, etc.

  • AgriPur SPRL - une filière belge de production de purin d’orties cultivées (Sambreville)

Quelle alternative aux intrants chimiques ? C’est la question que se sont posée plusieurs collaborateurs issus du milieu agricole. Le purin d’ortie est bien connu comme fertilisant naturel mais pour ses propriétés fongicides et insecticides. Pourquoi dès lors ne pas cultiver l’ortie. Encore faut-il maîtriser la production, assurer un approvisionnement constant et stabiliser le purin dans ses contenants…
La société a basé ses activités sur le développement complet de la filière et englobe des agriculteurs producteurs d’orties, une unité de transformation en purin ainsi que des partenaires disposant d’un réseau de distribution et de commercialisation. AgriPur se veut ouvert à toutes les collaborations afin d’élargir la filière de l’ortie et de développer des filières similaires avec d’autres plantes à propriétés sanitaires.

Le jury a octroyé une mention spéciale à :

  • Epeautre d’Ardenne (Parc Naturel Haute-Sûre Forêt d’Anlier)

Cette nouvelle filière (la coopérative est en cours de constitution) a pour objectif de replacer la culture d’épeautre dans l’alimentation humaine. Ce projet se traduit par la création de produits tels que la farine, le grain perlé, les pâtes, les biscuits, le pain et la bière. Bref, plein de bonnes choses à partir d’une céréale rustique et typique de notre Ardenne, adaptée au climat et sol peu profond et que 4 agriculteurs de la région souhaitent remettre à l’honneur. Encadré par le GAL, le projet a encore beaucoup d’idées de développement de produits mais aussi le plan de faire reconnaître l’épeautre d’Ardenne comme une Appellation d’Origine Protégée.